Espace Candidat

S'inscrire

Vos données personnelles sont traitées par AAAEP à des fins de gestion de votre compte personnel. Pour en savoir plus sur vos données et vos droits, consultez notre CGU.

Témoignages des psychologues AAAEP

AAAEP c'est le centre national de test psychotechnique avec plus de 150 psychologues collaborateurs à son actif pour couvrir les 95 départements du territoire Français. Grâce à une communauté importante de psychologues, les candidats réussissent à trouver rapidement un lieu pour passer leurs tests psychotechniques dans des conditions optimales. Cette collaboration dispose également d'un véritable accompagnement pour le psychologue tant au niveau clinique qu'administratif.

Les enseignants partenaires d'AAAEP

Si vous aussi, vous souhaitez connaitre les raisons pour lesquelles des psychologues ont choisi AAAEP ?

Voici les témoignages de nos partenaires qui pourront vous éclairer.

L'interview de Floriane Psychologue chargée des tests psychotechniques chez AAAEP

Depuis combien de temps effectuez-vous des tests psychotechniques en collaboration AAAEP ?

« J'effectue des tests psychotechniques depuis novembre 2019, peu de temps après avoir été diplômée en tant que psychologue. »

Pouvez-vous nous en dire plus sur la spécialité de votre diplôme et de votre pratique de psychologue ?

« J'ai un diplôme de psychologie Clinique et santé et je considère avoir une pratique psychodynamique. »

Quelles ont été vos motivations pour faire des bilans psychologiques au conducteur ayant perdu leurs permis ?

« Après l'obtention de mon diplôme fin juin 2019 j'ai pris un poste en tant que psychologue en EHPAD sur un temps partiel mais je souhaitais après 5 années d'études pouvoir travailler à temps plein afin d'avoir une autonomie financière. AAAEP m'a permis de compléter ce premier temps de travail.

J'étais également attirée par le fait de découvrir un secteur de la psychologie et des outils d'évaluation psychologique jamais étudiés à la fac. Devenir psychologue dans le domaine des tests psychotechniques en lien avec les retraits de permis demande de valider plusieurs étapes mais je suis aujourd'hui satisfaite du chemin parcouru et de mon activité. »

Qu'est ce qui vous plait dans cette fonction de psychologue ?

« Au niveau de la clinique je dirai, la diversité des profils des candidats que je rencontre. D'un point de vue organisation c'est la possibilité d'être flexible dans mes jours de prestations de tests psychotechniques. Les jours que je mets à disposition de cette activité de psychologue pour recevoir les candidats qui ont un retrait de permis varient selon mes besoins et c'est assez agréable de pouvoir agencer son planning comme on le souhaite. »

Comment résumeriez-vous votre mission de psychologue chez AAAEP ?

« Tout d'abord même si le rôle final du psychologue est d'évaluer le candidat quant à sa reprise du permis sur le versant psychologique et moteur, mon intervention n'en reste pas moins diversifiée. Selon les besoins ou la demande de base, je réalise également des tests de personnalité afin de voir si les traits de personnalités peuvent s'associer avec les spécificités d'un poste ou d'une fonction professionnelle.

Qu'il s'agisse d'examens psychotechniques ou de faire passer une batterie de personnalité, mon évaluation repose avant tout sur une écoute attentive de l'histoire du candidat quant à son motif : perte du permis, évolution professionnelle par exemple, mais aussi son environnement. Ces données sont à croiser avec les données chiffrées obtenues et ces corrélations sont riches de sens. »

L'interview de Marie Psychologue prestataire en tests psychotechniques et psychologiques

Depuis combien de temps effectuez-vous des tests psychotechniques en collaboration AAAEP ?

« J'ai débuté les tests psychotechniques en collaboration avec AAAEP il y a 4 mois maintenant. »

Pouvez-vous nous en dire plus sur la spécialité de votre diplôme et de votre pratique ?

« J'ai un diplôme de psychologue du travail, j'ai fait mes débuts en tant que psychologue du travail au sein d'un gros groupe où je suis restée 4 ans. Puis j'ai voulu ouvrir mon propre cabinet tout d'abord sur les samedis et quelques fins de journées en proposant de l'accompagnement thérapeutique spécialisé dans la souffrance au travail. »

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre une société spécialisée dans les bilans psychologiques et de personnalité ?

« Le COVID et le premier confinement ont fait murir un besoin de quitter la région Parisienne pour le Sud de la France. Le temps passé dans les transports pour arriver sur mon poste de psychologue du travail salariée m'essoufflait surtout après un temps passé en télétravail. Mon mari a pu lui obtenir rapidement sa mutation, je l'ai suivi mais moi je n'avais plus d'activité. En parcourant les annonces Pole emploi je suis tombée sur AAAEP c'est comme cela que l'aventure a débuté.

Je n'avais pas non plus de bureau en arrivant pour exercer comme psychologue dans le Sud de la France mais pour réaliser les tests AAAEP m'en a mis un à disposition. C'était motivant de pouvoir rapidement retrouver un poste de psychologue lors d'un tel changement géographique. Je me suis également sentie rapidement rassurée par l'apport des compétences transmises sur la psychologie du conducteur et des mesures d'évaluations psychométriques.

Lors de certains rendez-vous j'ai pu rencontrer des candidats dans une souffrance psychologique et mentale bien plus importante que celle liée à la perte de leur permis de conduire. J'ai pu observer que ce premier accès au psychologue leur permettait de dédramatiser notre rencontre et pour certains de démarrer un premier suivi psychologique avec un accompagnement plus thérapeutique.

J'ai parallèlement pu redémarrer assez rapidement en tant que psychologue spécialisée travail dans un autre bureau du même centre d'affaire que celui ou j'exerce comme psychologue rattachée à AAAEP. »

Qu'est-ce qui vous plait dans cette fonction de psychologue chargée des examens psychotechniques et psychologiques ?

« Au niveau de la clinique je dirai, la diversité des profils des candidats rencontrés. Les tranches d'âge sont très variables et travailler avec une population d'âge étendue est assez enrichissant pour un psychologue. D'un point de vue organisation c'est la possibilité d'être flexible dans mes jours de prestations. Les jours que je mets à disposition de AAAEP pour recevoir les candidats varient selon mes besoins et c'est assez agréable de pouvoir agencer son planning comme on le souhaite. »

Comment résumeriez-vous votre mission de psychologue chez AAAEP ?

« Tout d'abord même si le rôle final du psychologue est d'évaluer le candidat quant à sa reprise du permis sur le versant psychologique et cognitif, mon intervention n'en reste pas moins diversifiée. »

Cette évaluation repose sur une écoute attentive de l'histoire du candidat quant à sa perte du permis, l'environnement dans lequel il évolue. Ces données sont à relier aux données chiffrées obtenues et ces corrélations sont riches de sens dans une pratique de psychologue.

L'interview de Pierre Psychologue

Depuis combien de temps effectuez-vous des tests psychotechniques en collaboration AAAEP ?

« Je travaille avec AAAEP depuis 6 ans environ. »

Pouvez-vous nous en dire plus sur la spécialité de votre diplôme de psychologue et de votre pratique ?

« J'ai un diplôme de Master 2 psychologie mention psychopathologie et je suis également psychothérapeute spécialisé en hypnose au sein de mon cabinet. »

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre l'organisme de tests psychotechniques ?

« Psychologue en cabinet indépendant depuis 20 ans, j'ai souhaité diversifier mes interventions et mes connaissances en psychologie. Après avoir échangé avec un collègue exerçant dans le domaine des examens psychotechniques et des stages de récupération de points, ses dires ont éveillé ma curiosité j'ai alors envoyé ma candidature. »

Qu'est-ce qui vous plait dans cette fonction de psychologue ?

« AAAEP c'est une véritable collaboration entre le psychologue et l'équipe toujours présente en cas de besoin par téléphone ou par tchat en direct en cas de nécessité. Les supports digitaux permettent de maintenir un lien à tout moment.

Les outils d'évaluations psychotechniques mis à disposition des psychologues par AAAEP pour mener les tests psychotechniques sont très ergonomiques et me permette d'être fluide dans mes rapports. Il m'arrive également de recevoir des demandes spécifiques relevant de contextes liés au contexte professionnel et imposant la réalisation de tests de personnalité. C'est assez stimulant de combiner plusieurs types de tests lors des temps de rendez-vous. »

Comment résumeriez-vous votre mission de psychologue chez AAAEP ?

«Ecouter, évaluer, rédiger et orienter, chacune de ses parties étant en lien les unes avec les autres. »

L'interview d'Alma Psychologue chargée des examens psychotechniques

Depuis combien de temps effectuez-vous des tests psychotechniques en collaboration AAAEP ?

« Je travaille en collaboration avec AAAEP depuis 2 ans »

Pouvez-vous nous en dire plus sur la spécialité de votre diplôme et de votre pratique de psychologue. ?

« J'ai un diplôme de psychologue mention gérontologie et je suis formée au TCC »

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre AAAEP ?

« Mes motivations ont été tant personnelles que professionnelles. Après avoir exercé 5 ans en EHPAD sur un temps partiel, l'idée de me lancer en indépendante se posait de plus en plus. Cependant j'avais peur de louer un cabinet et de ne pas avoir de patients. AAAEP m'a permis de me lancer avec plus de certitudes en m'apportant de façon certaine mes premiers « patients » dits candidats. De fil en aiguille mes premiers patients se sont imbriqués avec mes rendez-vous AAAEP et je fonctionne comme cela depuis. »

Qu'est-ce qui vous plait dans cette fonction de psychologue ?

« Tout d'abord la formation dispensée par AAAEP car je n'avais aucune connaissance sur la psychologie du conducteur et des fonctions cognitives nécessaires à une conduite sécuritaire. Tant le formateur que l'équipe sont joignables à tous moments en cas de besoin. Autre côté pratique car je suis devenue maman entre temps et c'est un troisième boulot qui s'ajoute mais AAAEP me permet d'être flexible dans mon planning. De quoi joindre l'utile à l'agréable. »

L'interview d'Audrey en prestation de tests psychotechniques chez AAAEP

Depuis combien de temps effectuez-vous des tests psychotechniques en collaboration AAAEP ?

« J'effectue des tests psychotechniques depuis 6 ans dont 3 ans pour la société AAAEP. »

Pouvez-vous nous en dire plus sur la spécialité de votre diplôme et de votre pratique en tant que psychologue ?

« J'ai un DESS de psychologie mention neuropsychologie depuis 1990. J'ai commencé à travailler en hôpital en tant que neuropsychologue pendant 5 ans environ, le rythme était assez intensif mais ma fonction restait plaisante. Puis j'ai décidé de poursuivre les bilans neuropsychologiques à mon compte en me lançant en libéral. »

Quelles ont été vos motivations ?

« Travailler à l'hôpital et en cabinet n'apporte pas les mêmes stimulations. D'une appartenance à une équipe, je me suis retrouvée seule, la population adulte bilantée à l'hôpital à laisser place essentiellement à des enfants. Pleine de projet je proposais des bilans neuropsychologiques et de la remédiation cognitive. Le temps de me faire connaitre et de développer cette activité j'ai été contacté par un organisme qui recherchait un psychologue sur mon département pour réaliser des tests psychotechniques.

Le contenu de l'activité m'a tout de suite attirée, le contact aux candidats et les motifs de consultations divergeaient de ce dont j'avais l'habitude.

Cependant, la société pour laquelle je travaillais m'imposer de réaliser ces tests dans un centre précis car déjà référencé en préfecture et ne m'aidait pas dans la gestion organisationnelle. C'était à moi de réserver la salle ou je devais me rendre, de gérer le retard des candidats, d'encaisser les versements des candidats et de leur reverser une partie. Cela avait pour conséquence des journées de tests à rallonge. J'ai donc arrêté au bout de 6 mois et me suis pleinement lancée dans mon activité de neuropsychologue.

Quelques années après, lors d'une formation, j'ai pu échanger avec une collègue qui exerçait chez AAAEP. Son point de vue m'a incité à essayer de nouveau auprès d'un autre organisme et d'explorer autrement le métier du psychologue dans ce domaine. J'apprécie faire passer les examens psychotechniques à mon cabinet, de ne pas avoir à changer de lieu pour recevoir mes patients et donc de gagner du temps. Les candidats en retard n'ont pas mon numéro et appelle la centrale AAAEP directement qui gère les absences et le retard et je n'ai pas de conséquence sur mon organisation. A ce jour, je ne déclare que mes prestations alors qu'avant je déclarais le prix du test psychotechnique et n'en percevait qu'une petite partie, l'ancienne société me reprenant le reste.

La collaboration est en place depuis 3 ans maintenant et je compte toujours poursuivre. »

Qu'est-ce qui vous plait dans cette fonction de psychologue ?

« J'aime le fait d'avoir pu enrichir mes connaissances par l'apport d'un contenu différent de ce que j'avais pu connaitre, voire envisager. Aujourd'hui ce n'est pas que moi qui m'adapte au travail mais aussi le travail qui peut s'adapter à moi par la possibilité de faire varier mes disponibilités quant à la réalisation de tests psychotechniques. En cas de nécessité l'équipe est joignable à tous moments qu'il s'agisse d'une question sur un profil, un test, ou l'outil. J'aime travailler en confiance et cette collaboration me le permet. »

Accompagnement inclus !

Bénéficiez d'un accompagnement pour devenir psychologue indépendant